Conditions générales d’affaires

§ 1. CHAMP D’APPLICATION
(1) Les présentes conditions générales de vente et de livraison (CGV) s’appliquent à toutes nos relations commerciales avec nos clients (« Acheteur »). L’AVGB ne s’applique que si l’acheteur est un entrepreneur (§ 14 BGB), une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public.
(2) Le CCG s’applique en particulier aux contrats de vente et/ou de livraison de biens meubles (« marchandises »), que nous fabriquions les marchandises nous-mêmes ou que nous les achetions à des fournisseurs (§§ 433, 650 BGB). Sauf convention contraire, les CGV dans la version en vigueur au moment de la commande de l’acheteur ou, en tout cas, dans la dernière version communiquée à l’acheteur sous forme de texte, s’appliquent également en tant que contrat-cadre pour les contrats similaires futurs sans que nous ayons à nous y référer à nouveau dans chaque cas individuel.
(3) Notre AVGB est exclusivement applicable. Les conditions générales divergentes, contradictoires ou complémentaires de l’acheteur ne font partie du contrat que si et dans la mesure où nous avons expressément consenti à leur application. Cette exigence de consentement s’applique dans tous les cas, par exemple même si nous effectuons la livraison à l’acheteur sans réserve en connaissance des conditions générales de l’acheteur.
(4) Les accords individuels conclus avec l’acheteur dans des cas particuliers (y compris les accords collatéraux, les compléments et les modifications) priment dans tous les cas sur les présentes CGS. Sauf preuve contraire, un contrat écrit ou notre confirmation écrite font foi pour le contenu de ces accords.
(5) Les déclarations et notifications juridiquement pertinentes de l’Acheteur concernant le contrat (par exemple, la fixation de délais, la notification de défauts, la rétractation ou la réduction) doivent être faites par écrit, c’est-à-dire sous forme écrite ou textuelle (par exemple, lettre, e-mail, fax). Les exigences formelles légales et les preuves supplémentaires, notamment en cas de doutes sur la légitimité du déclarant, restent inchangées.
(6) Les références à l’applicabilité de dispositions légales n’ont qu’une valeur d’éclaircissement. Même sans cette précision, les dispositions légales s’appliquent donc, sauf si elles sont directement modifiées ou expressément exclues dans les présentes CG.
§ 2. PARTIES CONTRACTANTES
(1) Nos offres sont sujettes à modification et sans engagement. Cela s’applique également si nous avons fourni à l’acheteur des catalogues, de la documentation technique (par exemple des dessins, des plans, des calculs, des références à des normes DIN), d’autres descriptions de produits ou des documents – également sous forme électronique – sur lesquels nous nous réservons des droits de propriété et des droits d’auteur. Les produits que nous proposons peuvent comporter des changements de couleur et des erreurs. Les représentations ne représentent pas une offre contraignante, mais servent au processus de commande.
(2) La commande de la marchandise par l’acheteur est considérée comme une offre de contrat ferme. Sauf indication contraire dans la commande, nous sommes en droit d’accepter cette offre contractuelle dans les 5 jours suivant sa réception par nos soins.
(3) L’acceptation peut être déclarée soit par écrit (par exemple, par une confirmation de commande), soit par la livraison des marchandises à l’acheteur.
(4) Le contrat de vente est conclu avec DY New Best GmbH, Industriehof 6, 77933 Lahr. Vous pouvez nous joindre à l’adresse électronique info@dy-newbest.de ou par téléphone au +49 (0)69 41 674 790.
§ 3. PAIEMENTS
(1) Sauf accord contraire dans des cas particuliers, nos prix actuels au moment de la conclusion du contrat s’appliquent, départ entrepôt, plus la TVA légale.
(2) En cas de vente par livraison à un endroit autre que le lieu d’exécution (§ 4 alinéa 1), l’Acheteur doit supporter les frais de transport départ entrepôt et les frais d’une éventuelle assurance transport demandée par l’Acheteur.
(3) Le prix d’achat est dû et payable dans les 7 jours suivant la facturation et la livraison ou l’acceptation des marchandises, à moins que les parties n’en conviennent autrement par écrit. Toutefois, nous sommes en droit, à tout moment, même dans le cadre d’une relation commerciale en cours, de n’effectuer une livraison, en tout ou partie, que contre paiement anticipé. Nous déclarons une réservation correspondante au plus tard avec la confirmation de la commande.
(4) A l’expiration du délai de paiement susmentionné, l’Acheteur est en défaut. Pendant la période de retard, des intérêts sont facturés sur le prix d’achat au taux d’intérêt légal de retard applicable à ce moment-là. Nous nous réservons le droit de faire valoir d’autres dommages causés par le défaut. En ce qui concerne les commerçants, notre droit au taux d’intérêt commercial d’échéance (§ 353 HGB) reste inchangé.
(5) L’acheteur n’a droit à des droits de compensation ou de rétention que dans la mesure où sa créance a été légalement établie ou est incontestée. En cas de défauts de la livraison, les droits de contrepartie de l’acheteur restent inchangés, notamment en vertu de l’article 5, paragraphe 6, phrase 2, des présentes CCG.
(6) Si, après la conclusion du contrat, il s’avère (par exemple par l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité) que notre droit au prix d’achat est compromis par l’incapacité de paiement de l’acheteur, nous sommes en droit de refuser l’exécution conformément aux dispositions légales et – si nécessaire après avoir fixé un délai – de résilier le contrat (§ 321 BGB). Dans le cas de contrats portant sur la fabrication d’objets injustifiables (produits sur mesure), nous pouvons déclarer la résiliation immédiatement ; les dispositions légales relatives à la dispense de fixation d’un délai ne sont pas affectées.
§ 4. LIVRAISON / TRANSFERT DES RISQUES, ACCEPTATION, DÉFAUT D’ACCEPTATION
(1) Le délai de livraison est convenu individuellement ou indiqué par nous lors de l’acceptation de la commande. Si tel n’est pas le cas, le délai de livraison est d’environ quatre semaines à compter de la conclusion du contrat.
(2) Si nous ne sommes pas en mesure de respecter les délais de livraison contraignants pour des raisons dont nous ne sommes pas responsables (notamment en cas de pandémie ou de catastrophe naturelle) (indisponibilité de la prestation), nous en informerons l’acheteur sans délai et lui communiquerons en même temps le nouveau délai de livraison prévu. Si la prestation n’est pas non plus disponible dans le nouveau délai de livraison, nous sommes en droit de résilier le contrat en totalité ou en partie ; nous remboursons immédiatement toute contrepartie déjà versée par l’acheteur. Est considéré comme un cas de non-disponibilité de la prestation dans ce sens, en particulier, le fait que notre fournisseur ne livre pas à temps si nous avons conclu une opération de couverture congruente, que ni nous ni notre fournisseur ne sommes fautifs ou que nous ne sommes pas obligés de nous procurer dans le cas particulier.
(3) La survenance de notre retard de livraison est déterminée conformément aux dispositions légales. Dans tous les cas, cependant, un rappel par l’acheteur est nécessaire. Si nous sommes en retard de livraison, l’acheteur peut exiger une indemnisation forfaitaire pour le dommage causé par le retard. L’indemnité forfaitaire s’élève à 0,5 % du prix net (valeur de la livraison) pour chaque semaine calendaire complète de retard, mais au total pas plus de 5 % de la valeur de la livraison des marchandises livrées en retard. Nous nous réservons le droit de prouver que l’acheteur n’a subi aucun dommage ou que le dommage est nettement inférieur au montant forfaitaire susmentionné.
(4) Les droits de l’acheteur conformément à l’article 8 des présentes CCG et nos droits légaux, en particulier en cas d’exclusion de l’obligation d’exécution (par exemple en raison de l’impossibilité ou du caractère déraisonnable de l’exécution et/ou de l’exécution ultérieure), ne sont pas affectés.
(5) Les erreurs dans l’adresse de livraison du client sont à la charge de ce dernier.
(6) En cas de force majeure et de survenance de problèmes de livraison, le vendeur est autorisé à se retirer du contrat d’achat.
(7) Les livraisons partielles sont en principe autorisées.
(8) La livraison s’effectue au départ de l’entrepôt, qui est également le lieu d’exécution de la livraison et de toute exécution ultérieure. À la demande et aux frais de l’acheteur, les marchandises sont expédiées vers une autre destination (vente par livraison dans un lieu autre que le lieu d’exécution). Sauf accord contraire, nous sommes en droit de déterminer nous-mêmes le type d’expédition (notamment l’entreprise de transport, la voie d’expédition, l’emballage).
(9) Le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle de la marchandise est transféré à l’acheteur au plus tard à la remise de la marchandise. En cas de vente par livraison à un lieu autre que le lieu d’exécution, le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle des biens ainsi que le risque de retard sont toutefois transférés à l’acheteur lors de la remise des biens au transitaire, au transporteur ou à toute autre personne ou institution désignée pour effectuer l’expédition. Si une acceptation a été convenue, elle est déterminante pour le transfert des risques. Pour le reste, les dispositions légales de la loi sur les contrats d’entreprise et de services s’appliquent également, par analogie, à une réception convenue. La remise ou l’acceptation est réputée avoir eu lieu si l’acheteur est en défaut d’acceptation.
(10) Si l’acheteur est en défaut d’acceptation, ne coopère pas ou retarde notre livraison pour d’autres raisons dont l’acheteur est responsable, nous sommes en droit d’exiger une compensation pour les dommages qui en résultent, y compris les dépenses supplémentaires (par exemple les frais de stockage). À cet effet, nous facturons une indemnité forfaitaire de 50,00 euros par jour calendaire, à compter de la date limite de livraison ou – en l’absence de date limite de livraison – de la notification que les marchandises sont prêtes à être expédiées.
La preuve d’un dommage plus élevé et nos prétentions juridiques (en particulier l’indemnisation des frais supplémentaires, une indemnité raisonnable, la résiliation) restent inchangées ; toutefois, le montant forfaitaire est imputé sur d’autres prétentions pécuniaires. L’acheteur est en droit de prouver que nous n’avons subi aucun dommage ou seulement un dommage nettement inférieur au montant forfaitaire susmentionné.
§ 5. PLAINTES / RÉCLAMATIONS POUR DÉFAUTS PAR L’ACHETEUR
(1) Les dispositions légales s’appliquent aux droits de l’acheteur en cas de défauts matériels et de défauts de titre (y compris les erreurs de livraison et les livraisons incomplètes ainsi que les montages incorrects ou les instructions de montage défectueuses), sauf disposition contraire ci-dessous. Dans tous les cas, les dispositions légales particulières restent inchangées en cas de livraison finale des biens non transformés à un consommateur, même si ce dernier les a transformés ultérieurement (recours du fournisseur conformément aux §§ 478 BGB). Les droits de recours du fournisseur sont exclus si les marchandises défectueuses ont été transformées par l’acheteur ou un autre entrepreneur, par exemple en les incorporant dans un autre produit.
(2) La base de notre responsabilité pour les défauts est avant tout l’accord conclu sur la qualité de la marchandise. Toutes les descriptions de produits et les spécifications du fabricant qui font l’objet du contrat individuel ou qui ont été annoncées publiquement par nous (en particulier dans des catalogues ou sur notre page d’accueil Internet) au moment de la conclusion du contrat sont considérées comme un accord sur la qualité de la marchandise.
(3) Dans la mesure où la qualité n’a pas été convenue, il faut juger selon la réglementation légale si un défaut existe ou non (§ 434 alinéa 1 p. 2 et 3 BGB). Toutefois, nous ne sommes pas responsables des déclarations publiques du fabricant ou d’autres tiers (par exemple, des déclarations publicitaires) sur lesquelles l’acheteur n’a pas attiré notre attention comme étant déterminantes pour son achat.
(4) Les droits de l’acheteur en matière de défauts sont soumis à la condition qu’il ait respecté ses obligations légales d’examen de la marchandise et de notification des défauts (§§ 377, 381 HGB). Dans le cas de matériaux de construction et d’autres marchandises destinés à être installés ou à subir d’autres transformations, un contrôle doit en tout cas être effectué immédiatement avant la transformation. Si un défaut apparaît lors de la livraison, de l’inspection ou à tout autre moment ultérieur, nous devons en être informés par écrit sans délai.
Les défauts évidents doivent être signalés par écrit dans les 3 jours ouvrables suivant la livraison et les défauts qui ne sont pas reconnaissables lors de l’inspection doivent être signalés dans le même délai après leur découverte. Si l’acheteur n’effectue pas l’inspection appropriée et/ou ne signale pas le défaut, notre responsabilité pour le défaut qui n’a pas été signalé ou qui n’a pas été signalé à temps ou qui n’a pas été signalé correctement est exclue conformément aux dispositions légales.
(5) Si l’objet livré est défectueux, nous pouvons d’abord choisir de fournir une exécution ultérieure en remédiant au défaut (amélioration ultérieure) ou en livrant un objet exempt de défauts (livraison de remplacement). Notre droit de refuser l’exécution ultérieure dans les conditions légales n’est pas affecté.
(6) Nous sommes en droit de faire dépendre la prestation ultérieure due du paiement par l’acheteur du prix d’achat dû. Toutefois, l’acheteur est en droit de conserver une partie du prix d’achat qui est raisonnable par rapport au défaut.
(7) L’acheteur doit nous donner le temps et l’occasion nécessaires à l’exécution ultérieure due, en particulier pour remettre les marchandises faisant l’objet de la réclamation à des fins d’inspection. En cas de livraison de remplacement, l’acheteur doit nous retourner l’article défectueux conformément aux dispositions légales. L’exécution ultérieure ne comprend pas l’enlèvement de l’objet défectueux ou sa réinstallation si nous n’étions pas initialement tenus de l’installer.
(8) Nous prenons en charge ou remboursons les frais nécessaires à l’inspection et à l’exécution ultérieure, notamment les frais de transport, de déplacement, de main-d’œuvre et de matériel et, le cas échéant, les frais d’enlèvement et de montage, conformément aux dispositions légales, s’il y a effectivement un défaut. Dans le cas contraire, nous pouvons exiger de l’acheteur le remboursement des frais encourus en raison de la demande injustifiée de réparation du défaut (notamment les frais d’inspection et de transport), sauf si l’absence de défaut n’était pas apparente pour l’acheteur.
(9) En cas d’urgence, par exemple si la sécurité de fonctionnement est menacée ou pour éviter des dommages disproportionnés, l’acheteur a le droit de remédier lui-même au défaut et d’exiger de nous le remboursement des dépenses objectivement nécessaires à cette fin. Nous devons être informés immédiatement d’une telle auto-réparation, si possible à l’avance. Le droit d’auto-exécution n’existe pas si nous sommes en droit de refuser une exécution ultérieure correspondante conformément aux dispositions légales.
(10) Si l’exécution ultérieure a échoué ou si un délai raisonnable à fixer par l’Acheteur pour l’exécution ultérieure a expiré sans succès ou est dispensable selon les dispositions légales, l’Acheteur peut se retirer du contrat d’achat ou réduire le prix d’achat. En revanche, dans le cas d’un défaut insignifiant, il n’y a pas de droit de rétractation.
(11) Les droits de l’acheteur à des dommages et intérêts ou au remboursement de dépenses futiles n’existent également en cas de défauts que conformément au § 8 et sont exclus par ailleurs.
§ 6. DROIT DE RETOUR
Dans la mesure où les produits livrés ne présentent aucun défaut et sont encore dans leur emballage d’origine, un retour est possible au cas par cas, à titre de geste de bonne volonté. Dans le cas d’un retour effectué dans un geste de bonne volonté, l’autorisation écrite de retourner les marchandises doit être obtenue au préalable auprès de nous. Les frais de transport du retour sont à la charge de l’expéditeur. En cas de faute de notre part, la marchandise défectueuse sera récupérée gratuitement par notre transporteur. En particulier dans le cas d’écarts de couleur, un retour en cas de non-satisfaction est exclu.
§ 7. RÉSERVE DE DROITS DE PROPRIÉTÉ
(1) Jusqu’au paiement intégral de toutes nos créances présentes et futures découlant du contrat d’achat et d’une relation commerciale en cours (créances garanties), nous conservons la propriété des biens vendus.
(2) Les marchandises faisant l’objet d’une réserve de propriété ne peuvent être vendues ou cédées à des tiers avant le paiement intégral de l’indemnité de rupture de stock les créances garanties ne peuvent être ni données en gage à des tiers ni cédées en garantie. L’acheteur doit nous informer immédiatement par écrit si une demande d’ouverture d’une procédure d’insolvabilité est déposée ou si des tiers (par exemple des saisies) ont accès aux marchandises nous appartenant.
(3) En cas de comportement de l’acheteur contraire au contrat, en particulier en cas de non-paiement du prix d’achat dû, nous sommes en droit de résilier le contrat conformément aux dispositions légales et/ou d’exiger la remise de la marchandise au titre de la réserve de propriété. La demande de restitution n’inclut pas en même temps la déclaration de rétractation ; nous sommes plutôt en droit d’exiger uniquement la restitution de la marchandise et de nous réserver le droit de rétractation. Si l’acheteur ne paie pas le prix d’achat dû, nous ne pouvons faire valoir ces droits que si nous avons préalablement fixé à l’acheteur un délai de paiement raisonnable sans succès ou si la fixation d’un tel délai est dispensable selon les dispositions légales.
(4) Jusqu’à ce qu’il soit révoqué conformément au point (c) ci-dessous, l’acheteur est autorisé à revendre et/ou à transformer les marchandises sous réserve de propriété dans le cadre d’une activité commerciale normale. Dans ce cas, les dispositions suivantes s’appliquent en sus.
(a) La réserve de propriété s’étend aux produits résultant de la transformation, du mélange ou de la combinaison de nos marchandises à leur valeur totale, nous sommes alors considérés comme le fabricant. Si, en cas de transformation, de mélange ou de combinaison avec des marchandises de tiers, leur droit de propriété subsiste, nous acquérons la copropriété au prorata des valeurs facturées des marchandises transformées, mélangées ou combinées. Pour le reste, il en va du produit résultant comme des marchandises livrées sous réserve de propriété.
(b) L’acheteur nous cède à titre de garantie toutes les créances à l’égard de tiers découlant de la revente de la marchandise ou du produit en totalité ou à hauteur de notre éventuelle part de copropriété conformément au paragraphe ci-dessus. Nous acceptons la mission. Les obligations de l’acheteur énoncées au paragraphe 2 s’appliquent également aux créances cédées.
(c) L’acheteur reste autorisé à recouvrer la créance en plus de nous. Nous nous engageons à ne pas recouvrer la créance tant que l’acheteur remplit ses obligations de paiement envers nous, qu’il n’y a pas de déficience dans sa capacité de paiement et que nous ne faisons pas valoir la réserve de propriété en exerçant un droit conformément à l’alinéa 3. Si tel est le cas, nous pouvons toutefois exiger que l’acheteur nous informe des créances cédées et de leurs débiteurs, fournisse toutes les informations nécessaires au recouvrement, remette les documents correspondants et informe les débiteurs (tiers) de la cession. En outre, dans ce cas, nous sommes en droit de révoquer le pouvoir de l’acheteur de poursuivre la vente et la transformation des marchandises sous réserve de propriété.
(d) Si la valeur réalisable des sûretés dépasse nos créances de plus de 10%, nous libérerons les sûretés de notre choix à la demande de l’acheteur.
§ 8. AUTRE RESPONSABILITÉ
(1) Dans la mesure où aucune disposition contraire ne découle des présentes CGV, y compris les dispositions suivantes, nous sommes responsables conformément aux dispositions légales en cas de violation des obligations contractuelles et non contractuelles.
(2) Nous sommes responsables des dommages – quel que soit le motif juridique – dans le cadre de la culpabilité en cas d’intention et de négligence grave. Dans le cas d’une simple négligence, nous ne sommes responsables, sous réserve des limitations légales de responsabilité (par exemple, soin apporté à ses propres affaires, manquement insignifiant à une obligation), que de ce qui suit
a) pour les dommages résultant d’une atteinte à la vie, au corps ou à la santé, b) pour les dommages résultant de la violation d’une obligation contractuelle essentielle (obligation dont l’exécution est une condition préalable à la bonne exécution du contrat et sur le respect de laquelle le partenaire contractuel compte régulièrement et peut compter) ; dans ce cas, notre responsabilité est toutefois limitée à l’indemnisation du dommage prévisible et survenant habituellement.
(3) Les limitations de responsabilité résultant du paragraphe 2 s’appliquent également en cas de manquement aux obligations par ou en faveur de personnes dont la faute nous incombe conformément aux dispositions légales. Elles ne s’appliquent pas si nous avons dissimulé frauduleusement un défaut ou si nous avons assumé une garantie pour la qualité de la marchandise et pour les droits de l’acheteur en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits.
(4) L’acheteur ne peut se retirer du contrat ou le résilier en raison d’un manquement aux obligations qui ne consiste pas en un défaut que si nous sommes responsables du manquement aux obligations. Un droit de résiliation libre de la part de l’acheteur (en particulier conformément aux §§ 650, 648 BGB) est exclu. Pour le reste, les prescriptions légales et les conséquences juridiques s’appliquent.
§ 9. DÉLAI DE PRESCRIPTION
(1) Par dérogation à l’article 438 alinéa 1 n° 3 du BGB, le délai général de prescription des droits résultant de défauts matériels et de vices de droit est d’un an à compter de la livraison. Dans la mesure où l’acceptation a été convenue, le délai de prescription commence à courir à partir de l’acceptation.
(2) Toutefois, si la marchandise est un bâtiment ou un objet qui a été utilisé pour un bâtiment conformément à son usage habituel et qui est à l’origine de sa défectuosité (matériau de construction), le délai de prescription est de 5 ans à compter de la livraison conformément à la disposition légale (§ 438 alinéa 1 n° 2 BGB). Les autres dispositions légales spéciales relatives au délai de prescription (notamment l’article 438, paragraphe 1, n° 1, paragraphe 3, les articles 444 et 445b du BGB) ne sont pas affectées.
(3) Les délais de prescription susmentionnés de la loi sur les ventes s’appliquent également aux demandes contractuelles et non contractuelles de dommages et intérêts de l’Acheteur qui sont fondées sur un défaut de la marchandise, à moins que l’application du délai de prescription légal normal (§§ 195, 199 BGB) ne conduise à un délai de prescription plus court dans des cas particuliers. Toutefois, les demandes de dommages-intérêts de l’acheteur en vertu de l’article 8, paragraphe 2, phrase 1 et phrase 2(a), ainsi qu’en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits, se prescrivent exclusivement selon les délais légaux.
§ 10. STOCKAGE DES DONNÉES
Nous stockons vos données et vous envoyons toutes les données de commande et notre AVGB par courrier. Aucune donnée ne sera transmise à d’autres personnes ou institutions non autorisées. Les données ne seront utilisées que pour l’exécution et le traitement de cette commande. Toutes les données seront supprimées à l’expiration des périodes de conservation prescrites par le droit fiscal et commercial. Vous avez un droit d’information gratuit sur vos données stockées chez nous ainsi qu’un droit de correction, de blocage ou de suppression de toutes les données, dans la mesure où cela est autorisé par la loi et le droit fiscal.
§ 11 Choix de la loi et du lieu de juridiction
(1) Le droit de la République fédérale d’Allemagne s’applique aux présentes conditions générales et à la relation contractuelle entre nous et l’acheteur, à l’exclusion du droit international uniforme, en particulier la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises.
(2) Si l’acheteur est un commerçant au sens du code de commerce allemand, une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public, le lieu de juridiction exclusif – également international – pour tous les litiges découlant directement ou indirectement de la relation contractuelle est notre siège social à Ronneburg. Il en va de même si l’acheteur est un entrepreneur au sens de l’article 14 du BGB (code civil allemand). Toutefois, nous sommes également en droit, dans tous les cas, d’intenter une action au lieu d’exécution de l’obligation de livraison conformément aux présentes conditions générales de vente et de livraison ou à un accord individuel préalable ou au lieu de juridiction générale de l’acheteur. Les dispositions légales impératives, notamment en matière de compétence exclusive, ne sont pas affectées.
§ 12. CONCLUSION
Avec ces AVGB, vous acceptez également nos informations sur le droit de rétractation et la protection des données.
La Commission européenne met à disposition une plateforme de résolution des litiges en ligne (OS) : « http://ec.europa.eu/consumers/odr/ », Vous trouverez notre adresse électronique ci-dessus. Nous ne sommes pas disposés ou obligés de participer à une procédure de règlement des litiges devant une commission d’arbitrage des consommateurs.

Cette traduction a été préparée au mieux de nos connaissances et de nos convictions. Pour toutes les transactions commerciales et tous les litiges ou questions juridiques qui en découlent, la version allemande s’applique exclusivement.
Ces textes rédigés dans une langue étrangère sont uniquement destinés à une meilleure compréhension lors de l’initiation ou de la conclusion de transactions commerciales.

dernière mise à jour : 26.02.2021

WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner